Qui êtes-vous ?

Ma photo
reine d'un royaume intime. mère d'une princesse Leia. un entre-deux où je navigue. la nécessité absolue de poser des valises. Plaisir d'écrire, toucher des mots, jeu de cache-cache avec l'infini des images possibles.

mardi 15 novembre 2011

Lignes de la main.L'enfant s'applique à tracer le contour de sa main. Il la découvre, se reconnaît dans le gant ajusté, explore les empreintes répétées cherchant la clé de son langage. La main danse, touche, voit, caresse, à la lisière de soi et des autres. Le livre s'écrit depuis l'index qui pointe pour comprendre jusqu'à l'indicible quotidien qui percute nos nuits, secoue notre conscience matinale, divague dans nos soirées évasives comme une goutte d'eau voyageant dans la fissure érodée. Du plus profond parlé intérieur, la main accompagne le langage, compagnons indivis. Oscillations infinies entre douceur et force, fadeur et finesse. Du prendre au comprendre, le goût des mots se modèle comme l'argile sous la main. En hébreu la main se dit yad, le verbe connaître se dit yada. Parfois le mot yada veut dire aimer, prendre. Lignes de vie.

Jeux de main dans la cour. Découverte des sphères d'influences sociales. Pierre, feuille, ciseaux.